Aller au contenu principal

Bientôt des tables-bancs en bambou pour les écoles camerounaises

Le rotin est valorisé

Le rotin est valorisé

L’association camerounaise Foder a signé en mai dernier à Beijing en Chine, un mémorandum d’entente avec le Réseau international pour le bambou et le rotin (Inbar), en vue de promouvoir la chaîne de valeur du bambou et du rotin au Cameroun. 

A court terme, il s’agira pour Foder, avec l’appui d’Inbar, de créer des unités de transformation du bambou dans lesquelles on pourra produire du charbon, des lambris pour parquet, des tables-bancs et même des lamelles à assembler pour former des planches.

Cette transformation du bambou s’opèrera au sein du Plan national de gestion du bambou, placé sous la tutelle du ministère camerounais en charge des forêts.

« Le bambou peut générer beaucoup de revenus aux communes et communautés rurales », indique Rosette Mbenda, la coordinatrice du Foder.

Deux localités de la Sanaga Maritime ont déjà été sélectionnées dans le cadre de la phase pilote du Plan de gestion du bambou. Ce plan a un coût total de 1 924 000 000 Fcfa, pour une durée de cinq ans.

Hopafrica.org