Aller au contenu principal

Environ neuf millions d’Euros pour lutter contre la criminalité maritime

Lutte contre la criminalité maritime

Lutte contre la criminalité maritime

Un réseau est créé pour lutter contre : le vol de cargaisons de #pétrole, la piraterie, les enlèvements, les vols à main armée en mer, le trafic de drogue, le trafic d’êtres humains de bois d’armes et de déchets ainsi que la #pêche illégale.

Plus concrètement, il s’agit du réseau inter-régional pour le Golfe de Guinée qui a été lancé à Yaoundé la capitale politique du Cameroun le 8 juin dernier. Doté d’un budget de plus de neuf millions d’Euros sur quatre ans, ce projet de l’Union européenne vise à combattre la criminalité en mer.  

D’après le communiqué de presse publié après le lancement dudit projet, « dix-neuf pays littoraux africains, du Sénégal jusqu’à l’Angola » sont concernés, soit environ « 6.000 kilomètres de côtes, des eaux proches du Sénégal au nord, jusqu’en Angola dans le sud, ainsi que les archipels du Cap Vert et de Sao Tome et Principe ». A terme, il s’agira de « développer des capacités communes en termes de planification, de coordination, de communication et de réseau informatique au niveau national, régional et interrégional » afin de combattre la criminalité en mer, indique le communiqué susmentionné.

Le projet est cofinancé par la Commission européenne (80%) et par le gouvernement du Danemark (20%). Il est mis en œuvre par Expertise France, l’agence française de coopération technique internationale.

 

La rédaction